Le plant français de pomme de terre FNPPPT Gnis

Le choix des variétés : il y en a pour tous les goûts

André CESCOSSE, Jardins de Crosne (Essonne)
Nous avons toutes sortes de variétés qui nous permettent naturellement de déguster soit de la pomme de terre précoce soit plus tardive. Il faut savoir que c'est un produit qu'on peut choisir entre 90 et 120 jours de culture, donc nous avons de quoi étaler nos récoltes. En pomme de terre précoce, vous pouvez peler votre pomme de terre juste en frottant avec un torchon, on essuie, ça va tout seul, c'est excellent, c'est formidable comme goût. Et puis ensuite vient cette pomme de terre plus tardive, qui est aux environs de 120 jours : elle va vous permettre de manger pour l'hiver en accompagnement soit de soupes ou de choses comme ça. Parce que d'autres légumes vont venir avec, que ce soit des carottes, des poireaux : le mélange fait que vous aurez un excellent plat.

Dominique SIMON, Jardins de Crosne (Essonne)
Je fais plusieurs variétés de pommes de terre : de la Ratte, de la Corne de Gatte, de la Charlotte, de la Mona Lisa, pour moi ce sont les plus basiques. Et puis j'essaie les pommes de terre rouges telle que la Chérie. Sinon, de la Bernadette et c'est tout.
Pourquoi faire autant de variétés ? Pour déguster les saveurs ! Je suis assez gourmand et c'est vrai que certaines variétés se prêtent plus pour le culinaire à la vapeur telle que la Ratte ou la Corne de Gatte, et les Charlottes ou autres sont excellentes en pommes de terre rissolées. Comme j'aime aussi la cuisine, j'essaie ces différentes variétés pour avoir le meilleur résultat possible et pour surprendre mes invités, et puis c'est un plaisir de partager !

Pierrette GASTET et Sylvie LEON, Jardins Julian Grimaud, Vitry-sur-Seine
Comme on est novices, on n'a fait que ce qu'on connaissait : des pommes de terre roses et des pommes de terre violettes. Je pense qu'on va essayer une autre variété oui, pourquoi pas. On va essayer, on va faire un rang pour innover, pour voir. Maintenant, l'année prochaine, avec un petit peu plus d'expérience, on va s'amuser à faire plusieurs variétés.

Jean-Marc MULLER, Larchant (Seine et Marne)
Je pense que dans un jardin de particulier, si on fait ne serais-ce que 2 ou 3 variétés, c'est mieux...
Moi j'ai trouvé extraordinaire ces compositions de 100 plants avec 4 variétés, je trouve que c'est une excellente initiative. On était souvent obligé d'acheter des cagettes de 60 ou des cagettes de 100 voire de 120. Cela prend déjà de la place et je comprends le jardinier qui dit je ne peux pas mettre ça dans mon jardin, et en plus de ça toute la même ! Alors que là, avec cette idée de faire 25 plants de chaque variété, je trouve que c'est vraiment idéal.

Il y a des compositions qui sont bien faites en plus de ça, quel que soit le fabricant, intelligemment faites parce que ça mélange plusieurs qualité de pommes de terre : vapeur, purée, frites, sautées... C'est bien étiquetté, on a le choix : conservation, primeur... c'est pas mal fait ! Il y a la couleur de la pomme de terre, sa forme, à quoi elle est destinée : vapeur, frittes, salade...

Et parfois il y a des anciennes variétés qu'on essaie de remettre un petit peu au goût du jour, dans le cadre de cette biodiversité qui est un grand mot mais qui est importante aussi, et on va retrouver, par exemple, de la Corne de Gatte ou la Bleue d'Artois. Alors ça mêle un peu les anciennes et puis les nouvelles créations, je trouve que c'est une excellente idée et je pense qu'une centaine de pommes de terre en quatre variétés, pour un jardinier moyen, ce serait vraiment le minimum.

Jean-Louis AIX, Jardins Julian Grimaud, Vitry-sur-Seine
Pour le jardinier qui est un peu averti, c'est un avantage parce qu'il peut choisir. Pour le jardinier disons novice, s'il n'a demandé à personne, il va chez le marchand et il va regarder : tiens celle-là elle est belle, elle me plaît et je vais la faire. Je n'ai pas vu des offres avec 4 x 25 plants. Pourtant je regarde, parce que je fais toujours la même, si d'en trouvais 4 x 25 peut-être que j'essaierais. C'est pas mal parce que ça permet de se faire sa propre opinion la même année.

Fabrice et Angèle GUILLEMARD, Jardins de Crosne (Essonne)
Nous choisissons par connaissance et par renseignement auprès de divers jardiniers : la pomme de terre la meilleure...
Trop de variétés ? Il y en a beaucoup oui.
Moi j'avais pris un filet de 60, j'aurais pu prendre deux filets de 25 avec des variétés différentes. Mais je n'y pense pas. Je prends le paquet que j'aime bien, la variété que j'aime bien.

Yves VIGILANT, Jardins Julian Grimaud, Vitry-sur-Seine
J'ai essayé 5 variétés mais j'ai limité à 2 seulement maintenant : j'ai testé les 3 autres, ça ne marchait pas très bien. Pour choisir, je consulte les journaux et aussi internet pour m'aider un petit peu, plus les conseils de mes voisins jardiniers. Comme cela, quand je vais à la jardinerie, je sais ce que je veux.