Le plant français de pomme de terre FNPPPT Gnis

Classement des organismes nuisibles

- Organismes nuisibles de qualité
- Organismes nuisibles de quarantaine
- Autres organismes nuisibles

Organismes nuisibles de qualité réglementés

Il s'agit d'organismes nuisibles pour lesquels une tolérance en végétation et/ou sur lot est admise. Ces organismes font l'objet d'un contrôle réglementaire officiel conformément à l'application du règlement technique annexe de production, contrôle et certification.

La liste, ci-dessous, présente les organismes nuisibles de qualité mentionnés dans le règlement technique annexe :

• En végétation :

- Jambe noire : Erwinia carotovora subsp. atrosceptica;
- Virus provoquant des déformations légères ou graves des feuilles;
- Verticilliose : Verticillium sp;
- Rhizoctone : Rhizoctonia solani.

• Sur lot :

Les organismes nuisibles non nommés, responsables de :

- Pourriture sèche : Gangrène, Fusariose, Mildiou;
- Pourriture humide : Erwinia;
- Nécrose superficielle d'origine virale : notamment les virus YNTN.

Les organismes nuisibles responsables des affections superficielles des tubercules :

- Gale commune : Streptomyces scabies et Streptomyces sp.;
- Rhizoctone : Rhizoctonia solani;
- Gale poudreuse : Spongospora subterranea;
- Taupins : Agriotes sp.

Organismes nuisibles de quarantaine

Il s'agit d'organismes nuisibles pour lesquels aucune tolérance en végétation et/ou sur lot n'est admise. Ces organismes relèvent directement de la directive phytosanitaire 77/93/CEE. Leur contrôle est organisé suivant le règlement technique annexe de production, du contrôle et de certification et des conventions-cadre (du Ministère de l'Agriculture (DGAL) et du GNIS) concernant la délivrance du passeport phytosanitaire, et des certificats phytosanitaires.

La liste ci-dessous présente les organismes de quarantaine mentionnés dans le règlement technique annexe de production, contrôle et de certification :

• En végétation :

- Gale verruqueuse : Synchytrium endobioticum;
- Flétrissement bactérien : Clavibacter michiganensis sp. sepedonicus;
- Pourriture brune : Ralstonia solanacearum;
- Mycoplasme : Stolbur;
- Maladie bronzée de la tomate : Virus du TSWV ou Tomato spotted wilt virus;
- Maladie vermiculaire de la pomme de terre : Ditylenchus destructor;
- Nématodes à kyste : Globodera pallida et Globodera rostochiensis.

• Sur lot* :

- Gale verruqueuse : Synchytrium endobioticum;
- Pourriture brune : Ralstonia solanacearum;
- Pourriture annulaire : Clavibacter michiganensis sp. sepedonicus;
- Mycoplasme : Stolbur;
- Nématode à galle : Meloïdogyne chitwoodi et fallax;
- Nématodes à kyste : Globodera pallida et Globodera rostochiensis;
- Maladie bronzée de la tomate : Virus du TSWV ou Tomato spotted wilt virus;
- Doryphore : Leptinotarsa decemlineata;
- Teigne : Phthorimaea operculella.

* Dans les cas de symptômes douteux correspondants à ceux provoqués par les organismes nuisibles de quarantaines cités ci-dessus, des prélèvements sont effectués pour analyse et identification en laboratoire.

Autres organismes nuisibles

La présence d'autres organismes de qualité que ceux mentionnés ci-dessus n'est pas prise en compte directement mais indirectement. On peut citer, à titre d'exemple :

- Le refus ou le déclassement d'une parcelle de multiplication pour un mauvais état cultural provoqué par des attaques de mildiou, d'alternariose, d'insectes (chapitre 4.8 du règlement technique annexe).

- Le refus d'un lot pour l'altération de la germination provoquée par un développement de la gale argentée au niveau des yeux des tubercules.




Un site dédié au diagnostic des altérations superficielles

Le GNIS a ouvert en juillet 2014 un site internet pour le diagnostic des altérations superficielles des tubercules de pomme de terre. Gratuit, cet outil collaboratif propose une classification des altérations superficielles selon des critères visuels de reconnaissance. Il permet d'identifier les causes connues ou potentielles et de repérer les confusions possibles. Selon la problématique, l'entrée peut se faire sur une base photographique ou bien par la cause potentielle (pathogène, ravageur ou facteur abiotique).

Présenté dans sa version anglaise lors du 19 ème Congrès EAPR en 2014, le site devrait être proposé en français en 2015.

www.potato-tuber-blemishes.com